closeCet article a été publié il y a 1 an 10 mois 17 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Comment utiliser les réseaux sociaux dans un contexte professionnel ? Pour répondre à cette question, j’ai pris l’habitude de vous montrer des exemples concrets de bonnes pratiques ou de proposer à des professionnels de tous horizons (PME, TPE, grands comptes, institutions, etc.) de témoigner à propos de leur(s) propre(s) stratégie(s).

Aujourd’hui, c’est Nicolas RAGONNEAU, Directeur Marketing chez ASSIMIL, qui nous en dit plus sur l’utilisation des médias sociaux par cette PME presque centenaire. Voici son témoignage !

Nicolas, pourquoi l’entreprise ASSIMIL a-t-elle commencé à s’intéresser aux médias sociaux ?

Nicolas RagonneauIl y a quatre ans, lorsque je suis arrivé chez Assimil, il n’y avait pas vraiment de stratégie claire autour d’Internet.

Cela aurait pu être bénin comme type de problème, mais j’ai aussi constaté un gros déficit de notoriété de la marque chez les moins de 40 ans.

Notre quasi absence du monde digital devenait ainsi un handicap majeur à la transmission de la notoriété de notre marque, qui existe depuis 85 ans.

Le point de départ : la refonte du site de vente en ligne

Nous avions un site marchand, mais il était loin d’être optimisé pour la vente. Traditionnellement, les éditeurs prennent soin de ne pas trop empiéter sur le travail des librairies en leur faisant de la concurrence. Le problème en ce qui concerne Assimil, c’est que les libraires, dans leur grande majorité, ne peuvent pas référencer de façon satisfaisante toutes les langues du catalogue (il y en a près de 100).

Pour faire court, en dehors des grands centres urbains et des librairies spécialisées, le gros des points de vente propose les 4 ou 5 langues majeures (anglais, espagnol, italien, allemand et russe) les plus enseignées ou demandées dans l’espace francophone. Il est donc capital de donner une visibilité et une chance à d’autres langues, qui représentent une niche éditoriale, comme le khmer par exemple, en ligne. Les libraires ne peuvent pas être hostiles à ce que nous développions notre activité en ligne pour assurer des ventes à des langues et des produits qu’il ne peuvent ou ne veulent pas défendre. Et dans le même temps, nous ne pouvons pas décemment laisser à 2 ou 3 mastodontes de la vente en ligne  le soin de commercialiser ces produits de niche.

C’est la raison pour laquelle nous avons refait, en travaillant avec une agence web, le site internet il y a un peu plus de deux ans, et que nous sommes actifs dans la vente en ligne.

Un blog d’entreprise au centre de l’éco-système social

Nous avons également lancé un blog, qui présente des informations sur la marque, son histoire, son actualité, mais aussi des articles de fond sur des sujets pratiques relatifs aux langues, des chroniques de livres d’autres éditeurs qu’Assimil et des entretiens.

Blog de l'entreprise Assimil

Le blog d’Assimil

Le blog est à la fois un outil rassemblant de nombreuses ressources, un lieu où se retrouve la communauté des assimilistes et un outil de web-marketing améliorant notre visibilité.

Les réseaux sociaux : un prolongement du site et du blog

Quant aux réseaux sociaux, ils sont en quelque sorte des satellites pour les deux planètes centrales et jumelles que sont le site et le blog, mais aussi, dans une moindre mesure, les points de vente physiques.

Les réseaux sociaux sont des périphériques : ils font partie d’une stratégie d’ensemble qui consiste à affirmer notre présence sur le web et dans le monde numérique d’une manière générale. A un autre niveau, ils permettent des échanges directs avec nos clients, des gens qu’on ne croisait habituellement que sur des salons ou de façon fortuite en librairies.

A mon arrivée il y a quatre ans, Assimil n’avait qu’un compte Facebook et l’alimentait peu. Aujourd’hui nous sommes présents sur Facebook, Twitter, Google +, YouTube, Linkedin, Instagram, Voice, Flipboard et Soundcloud. Tout cela en complément de notre site et du blog Assimil.

Facebook : les nouveautés et actualités de la marque + des informations plus générales sur l’actualité des langues

Sur Facebook, on partage principalement les articles du blog sur les nouveautés de la marque, son actualité, mais aussi, en dehors d’Assimil, les nombreuses informations liées à l’actualité des langues, de la linguistique, de l’apprentissage des langues étrangères. J’utilise également Facebook pour voir comment ceux qui nous suivent réagissent à certaines thématiques, parfois avec un certain sens de la provocation, je dois bien l’avouer.

Quelles sont les langues du Canada lorsqu’on retire l’anglais et le français ?

Posted by ASSIMIL on lundi 29 juin 2015

Je ne me pose pas trop la question de savoir combien de publications quotidiennes je dois faire sur Facebook. J’essaie de publier régulièrement, c’est à peu près la seule règle que je me fixe. Je vois bien que ceux qui aiment la page la consulte de manière récurrente, comme un site Assimil « bis ».

La manière de consulter Facebook a beaucoup changé ces dernières années. On n’attend plus qu’un contenu s’affiche sur notre mur (si tant est que l’algorithme le veuille) mais on va davantage consulter des pages qui nous intéressent. Et c’est exactement ce qui se passe avec les assimilistes sur Facebook, qui sont à la fois enthousiastes, fidèles et impitoyables. Impitoyables parce qu’ils ne vous pardonnent pas la moindre approximation.

Il faut que je vous dise que certains fans d’Assimil sont assez jusqu’au-boutistes et connaissent mieux l’histoire du catalogue que moi-même. Pour vous donner une anecdote, il arrive que quelqu’un pose une question sur Facebook à 20h et au petit matin quand je me réveille, je constate que certains fans ont fait le community management à ma place en répondant à la question !

Je n’investis pas autre chose sur Facebook qu’un peu de mon temps et pour nous, c’est surtout un apporteur de trafic pour le site et le blog ou un moyen de partager l’action d’un libraire…

Twitter : un « service client » bis

Facebook comme Twitter servent aussi de « service client bis » ou « ter ». Twitter pour cela est très efficace.

Twitter Assimil

Echange sur le compte Twitter d’Assimil

Si on cherche un peu de viralité B2B, Twitter permet par ailleurs de signaler davantage à quelqu’un ou à une société qu’on parle de lui ou d’elle.

Instagram, Voice, Soundcloud : des réseaux complémentaires

Instagram est très intéressant pour s’adresser à des jeunes et on commence juste à s’y manifester de façon régulière. Le fait qu’Instagram n’existe que sur mobile n’est pas très pratique pour le community manager qui doit travailler sur plusieurs comptes simultanément.

Voice est une belle innovation créée par des Français à New York, mais on ne peut l’utiliser qu’en anglais, ce qui est une limite pour nos marchés.

Soundcloud est sans doute le réseau social le plus important pour Assimil aujourd’hui en termes d’usages et d’utilité. Il nous permet de mettre de nombreuses ressources audio en ligne et de les intégrer à notre site et au blog, de les partager aussi vers d’autres réseaux sociaux. Nous avons mis plus de 2000 extraits sonores de nos produits en streaming sur Soundcloud et nous avons dépassé les 500 000 écoutes en deux grosses années.

Flipboard : deux magazines thématiques

Flipboard est sans doute le réseau qui m’excite le plus aujourd’hui. Dès l’arrivée de l’application iPad en 2010, je l’ai utilisée avec enthousiasme. Flipboard agrège les contenus du web et les transforme en un très beau magazine personnalisable à loisir. L’application a bien évolué, et maintenant qu’elle est disponible sur internet en dehors des tablettes et des mobiles, elle est devenue un réseau social à part entière.

assimil Flipboard

J’ai créé deux magazines sur Flipboard pour Assimil, l’un consacré à l’actualité de la marque, l’autre à l’actualité des langues en général. En outre, je me sers de Flipboard comme d’un réservoir de contenus que je vais partager sur d’autres réseaux sociaux à différents moments. C’est vraiment l’une des innovations les plus convaincantes du web ces dernières années.

YouTube permet d’intégrer des petits films promo sur nos collections et de documenter l’histoire de la marque en utilisant des extraits de films. Qui sait que My Tailor is rich est une phrase prononcée par la petite fille possédée dans la VF de l’Exorciste de William Friedkin ?

Quant à Google +, je vais être franc : je n’y comprends rien, malgré une interface plutôt efficace. Je l’utilise peu, mais comme beaucoup de gens qui regardent le web avec attention, je sais qu’en termes de référencement, il y a un intérêt certain à publier des contenus… C’est dommage que Google n’ait pas conçu quelque chose de plus simple, de plus créatif et de plus intuitif. De tous les outils qu’ils ont mis en place ces dernières années, c’est le moins convaincant.

Enfin, on est sur Linkedin de manière erratique et alternative. J’aimerais faire davantage et mieux, mais je connais assez mal ce réseau.

Médias sociaux : un impact positif sur le chiffre d’affaires

Les résultats de cette présence accrue et nouvelle sur Internet se font sentir d’une façon très importante en progression de chiffre d’affaires, notamment sur les produits de niche ou de longue traîne, mais c’est assez classique quand on commence à faire de l’e-commerce.

Quelque part, on a fait le plus simple. Il nous reste plein de petits détails à régler et de chantiers importants. Lesquels ? Par exemple une vraie version du site pour smartphones et mobiles.

Ce témoignage vous a intéressés ?

Faites-en profiter vos contacts et partagez-le autour de vous, par e-mail ou sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez également vous abonner aux différents comptes mentionnés au fil de cet article pour suivre ASSIMIL sur les réseaux sociaux ou sur son blog.

Vous aussi, vous souhaitez vous lancer ou vous perfectionner sur les médias sociaux ?

N’hésitez pas à vous abonner gratuitement aux futurs articles de ce blog pour vous tenir informés ! (colonne de droite, en haut : newsletter ou alerte nouveaux articles).

Je vous rappelle aussi que Dix-Katre propose différentes formules, en fonction de vos besoins (cliquez ci-dessous pour en savoir plus) :

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d'offrir une interaction avec les réseaux sociaux.

Fermer
Pinterest
Email
Print